SLFP - Francis Ponge Francis Ponge
Accueil > Historique des actualités > Expositions > Août 2015 : deux expositions à partir des oeuvres de Francis Ponge. (...)

Août 2015 : deux expositions à partir des oeuvres de Francis Ponge. Cerisy-la-Salle, France. Pasadena, Californie.

A Cerisy-la-Salle, durant le colloque "Ponge : Ateliers contemporains", mais aussi... au Pasadena Museum of California Art, deux expositions instaurent un dialogue explicite avec l’oeuvre de Ponge

Le colloque "Ponge : Ateliers contemporains" qui s’est tenu à Cerisy-la-Salle du 24 au 31 août, a fait toute sa place à la façon dont l’oeuvre de Ponge continue de susciter le travail des peintres et des plasticiens.

On a pu (re)découvrir à cette occasion le dialogue entretenu depuis longtemps par Christine Chamson (site à consulter ici) avec l’oeuvre de Ponge : étaient exposés certaines pièces de sa série de 1998 sur La Crevette dans tous ses états, ou, parmi ses oeuvres plus récentes, les très beaux Galets, les Explosions intimes de 2011 ou les plus récents Soleils en abîme de 2015.

On pouvait découvrir dans la même pièce, interagissant de façon stimulante avec les pièces de Christine Chamson, les oeuvres de Frédérique Nalbandian, qui de longue date a choisi le savon comme matériau : une installation in progress, était constituée de morceaux de savon moulés dans des bouteilles d’eau en plastic, que les visiteurs étaient appelés à arroser régulièrement, de sorte que se dépense la matière savonneuse. Des statues, des tableaux, fabriqués à partir du savon, complétaient l’ensemble. On peut prendre connaissance du travail de Frédérique Nalbandian dans son ensemble en consultant son site ici.

Parallèlement, une exposition se déroule jusqu’au 1er novembre 2015 au Pasadena Museum of California Art, qui prend pour point de départ un extrait de La Rage de l’expression : « These carnations defy language » (« Ces oeillets défient le langage »), telle est la phrase qui a retenu l’attention des artistes Alexandra Grant et Steve Roden.
On trouve une présentation de l’exposition sur le site du musée, et un compte-rendu de l’exposition sur le site du Los Angeles Times.

Voilà une coïncidence qui souligne que Ponge n’a pas fini de visiter l’atelier des artistes...

B.A.

Mis en ligne le 3 septembre 2015, par Benoit Auclerc