SLFP - Francis Ponge
Accueil > DOCUMENTS > MANUSCRITS > Une lettre inédite de Michel Chaillou à Francis Ponge

Inédit

Une lettre inédite de Michel Chaillou à Francis Ponge

Dimanche 23 janvier 1977

Avertissement
Cette publication a été autorisée par Michèle Chaillou et David Chaillou, ainsi que par Armande Ponge.
L’accès et la consultation du site de la SLFP sont libres. Toutefois, les documents ici publiés sont régis par le code de la propriété intellectuelle :
- La diffusion des lettres demeure soumise aux règlementations en vigueur sur les droits d’auteur : pour toute citation d’une lettre ou diffusion d’une image, dans le cadre d’une utilisation privée, universitaire ou éducative, il doit être fait mention de la source ("Société des Lecteurs de Francis Ponge").
- Aucune de ces informations ne peut donc être reproduite, modifiée, retransmise, traduite, vendue, exploitée commercialement de quelque manière que ce soit, sans l’accord écrit préalable des ayants droit.
L’utilisateur s’engage à respecter les présentes conditions d’utilisation ainsi que la législation en vigueur.

Après réception de la lettre écrite par Francis Ponge le 17 janvier 1977, dans lequel celui-ci avait recopié un large extrait d’une lettre reçue du philosophe Henri Maldiney et datée du 18 décembre 1976 (lettre faisant l’éloge du Sentiment géographique paru la même année), Michel Chaillou envoie une réponse émue à Ponge que nous publions ici.
Dans cette lettre, il est aussi question des déjeuners organisés par Georges Lambrichs réunissant les auteurs de la collection du Chemin (Gallimard), au cours desquels Ponge et Chaillou, entre autres, avaient l’habitude de se rencontrer.

M. F.

Michèle Chaillou a consacré une publication au travail de reproduction d’un échange manuscrit entre Ponge et Chaillou effectué par la SLFP. Pour un complément d’information, citant L’Ecoute intérieure (les entretiens de Michel Chaillou avec Jean Védrines), voir cette page sur le site consacré à l’oeuvre de Michel Chaillou

Nous publions la photographie de cette lettre grâce à l’aide d’Armande Ponge et de Michèle Chaillou qui l’a publiée également sur le site consacré à l’oeuvre de Michel Chaillou.

Mis en ligne le 23 décembre 2017, par Poizat Marie