SLFP - Francis Ponge Francis Ponge
Accueil > La Recherche > RESSOURCES CRITIQUES > Création poétique et création olfactive avec Jean-Christophe Hérault (I. (...)

Création poétique et création olfactive avec Jean-Christophe Hérault (I. F. F.)

Jean-Christophe Hérault, Armande Ponge, Marie Frisson

Entretien de Jean-Christophe Hérault, parfumeur senior chez I. F. F., avec Armande Ponge et Marie Frisson, au sujet de la poésie de Francis Ponge.

Cet échange a eu lieu en direct par réseau social à l’occasion de la Journée Internationale des Métiers de l’Art proposée par l’Unesco, le mercredi 14 avril 2021, au siège français d’International Flavors and Fragrances à Neuilly. Nous remercions Judith Gross, Jean-Christophe Hérault et Nelly Charriot pour le soin apporté à la logistique et la technique.

Jean-Christophe Hérault a commencé des études de chimie dans le Midi de la France qui l’ont conduit à effectuer un stage dans un laboratoire de Grasse. La rencontre déterminante avec le maître parfumeur Pierre Bourdon (grand lecteur, de Proust notamment) confirme sa vocation pour la parfumerie et développe sa curiosité pour la littérature et les autres arts : il complète sa formation en suivant des cours d’histoire de l’art sur les conseils de celui qu’il considère comme son mentor. Jean-Christophe Hérault collabore aux projets créatifs de grandes maisons (Creed, Thierry Mugler, Paco Rabanne, Dolce Gabbana, Balenciaga) et il rejoint I. F. F. en 2010 : il a notamment reçu deux prix qui récompensaient Florabotanica de Balenciaga, parfum conçu avec Olivier Polge.
Ses créations sont répertoriées ici.

Nous rééditons également un article de Richard Stamelman pour la Lettre n° 111 du séminaire de Laurence Bertrand Dorléac, Arts & Sociétés (Sciences Po).

VOIR LA VIDEO de l’échange, suivie d’une sélection musicale.

Sont évoqués ici quelques points de rencontre possibles entre l’art poétique et la création olfactive : où il est question de sensibilité et d’émotion, mais également de mots et de formulation. La littérature et la création olfactive s’accordent pour reconnaître les liens étroits qui unissent l’odorat, la mémoire, l’émotion, l’intimité. On parle souvent de la « puissance d’évocation » des odeurs. Mais que l’on se place du côté de l’écriture ou du côté de la création olfactive, décrire avec précision toutes les qualités d’une odeur constitue un véritable défi de définition et de formulation.
Jean-Christophe Hérault converse avec Armande Ponge et Marie Frisson au sujet d’une recherche qu’il a effectuée et présentée une première fois à la Maison de la poésie, après une rencontre avec la journaliste Denyse Beaulieu qui lui conseilla, au sujet d’une senteur de mimosa, la lecture de l’œuvre de Francis Ponge.
Cependant, s’il veut rendre compte de l’impression produite par cette lecture, le parfumeur ne cherche pas à produire une illustration olfactive de textes, qu’il s’agisse du « Parti pris des choses » (1942) ou de « La Rage de l’expression » (1952), mais bien une création : soit, la proposition d’un équivalent olfactif, tant dans son élaboration que dans sa réalisation effective.

M. F.

Réminiscences huysmansiennes : l’orgue à parfums (c) M. Avedon G. Mälher - I. F. F. - Grasse

Mis en ligne le 21 juillet 2021, par Marie Frisson